Contrôles et appui technique

L’AOP est un signe de qualité et de typicité garanti par l’Etat. Un établissement public, l’INAO, placé sous la tutelle du ministère de l’agriculture est chargé de reconnaître les AOP, de fixer les conditions de production d’agréer les produits et de les protéger.

Un organisme de contrôle externe (aujourd'hui Qualisud) est chargé d'effectuer des contrôles réguliers et aléatoires pour s'assurer du respect du caher des charges.

La DGCCRF, service de répression des fraudes contrôle l’utilisation du nom Pélardon. Ce service protège de l’usurpation le nom de l’AOP.

L’appui technique fromager est réalisé par la technicienne fromager de LRE (Languedoc Roussillon Elevage). L'ensemble de ces services, avec les résultats de la commission de dégustation, permettent chaque année de tirer la qualité du produit encore plus haut. 

La Commission de dégustation ou Commission d'Examen Organoleptique

Elle est composée de producteurs, de techniciens et de consommateurs, formés par le syndicat à la dégustation du Pélardon. Son rôle est de vérifier que les fromages qui revendiquent l’AOP respectent la typicité qui a été définie pour le Pélardon.

Chaque producteur doit faire passer ses fromages au moins une fois par an devant la commission de dégustation.

Si les Pélardons ne sont pas agréés, les producteurs doivent faire repasser leur produit en commission après avoir pris contact avec le technicien fromager et améliorer la qualité des fromages. Au bout du troisième avertissement, l’agrément leur est retiré jusqu’à ce qu’ils puissent représenter un produit typique.

Les contrôles terrain : contrôle des conditions de production

Ces contrôles sont effectués par un agent d'un organisme de contrôle externe (indépendant du Syndicat) pour le contrôle externe, et par un agent du Syndicat dans le cadre du contrôle interne. Ils permettent de vérifier le respect des conditions de production. 

Supervision des contrôles

Le Syndicat est contrôlé par l'organisme de contrôle externe pour s'assurer de la bonne réalisation du contrôle interne.

L'organisme certificateur supervise l'ensemble des contrôles. C'est lui qui donne des sanctions en cas de non respect du cahier des charges. Chaque sanction est adaptée à la gravité du manquement constaté.

L'organisation des contrôles est écrite dans le plan de contrôle du Pélardon.